TRIBUNE – LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DE L’AIN | Sept-Nov 2020 |

Pour un véritable plan de transformation à l’échelle de l’Ain

Un plan de soutien ponctuel –indispensable s’il en est- ne peut pas être l’unique réponse de notre collectivité à la crise sanitaire que  nous vivons.

Personne ne peut feindre l’ignorance devant l’accumulation des diagnostics. Avant de devenir une affaire de santé, la multiplication des virus pathogènes renvoie à la question écologique. Pour autant, je ne suis pas de ceux qui sombrent dans le désespoir en attendant l’apocalypse.

La crise sanitaire que nous vivons nous dit au contraire l’utilité de l’action publique et la rupture avec la marche précédente. Plus encore, elle remet au premier plan la priorité des moyens d’existence : l’alimentation, la santé, le logement, l’environnement, la culture.

Pas un sujet qui n’est étranger à notre département.

Ce changement de cap induit moins d’inégalités, moins de passoires thermiques, moins d’infrastructures polluantes et plus de pistes cyclables, plus de produits issus des circuits courts et davantage de solidarité, entre autres.

Toutes nos politiques départementales sont questionnées.

Bien sûr, un effort particulier doit être porté sur notre patrimoine bâtimentaire –à rénover ou à construire en mode passif. Les collèges sont à la fois des lieux de vie et des emblèmes pour la jeune génération.

C’est aussi là que se joue la transition alimentaire qu’il faut impulser. L’approvisionnement des cantines scolaires doit être l’occasion de travailler avec les filières pour une alimentation de proximité et de qualité.

C’est aussi la production d’énergie renouvelable qu’il faut soutenir à force d’installations diffuses dans tout le territoire. 

Sans consentement, il n’y aura pas capacité à engager cette véritable transformation. C’est pourquoi il y a matière à réinventer notre institution, c’est-à-dire à davantage solliciter la participation citoyenne. Les enjeux pour l’Ain ne manquent pas et nous pourrions davantage solliciter les avis sur des sujets d’importance.

Notre département a plus que jamais besoin d’un plan de transformation qui permette aux Aindinois de vivre mieux dans un territoire plus vertueux et plus respectueux de chacun.