SESSION MAI 2020 | INTERVENTION DE MIREILLE LOUIS RELATIVE A LA PRIME AU PERSONNEL MEDICO-SOCIAL

Monsieur le Préfet,

Monsieur le Président,

Le 7 mai dernier, le Ministre de la santé a annoncé le versement par l’assurance maladie d’une prime aux agents des établissements publics hospitaliers et aux professionnels des EHPAD qui ont assuré avec dévouement leurs missions pendant la crise sanitaire du covid19.

Monsieur le Préfet, pouvez-vous nous en dire davantage sur le versement de cette prime ? Pouvez-vous nous assurer que tous les infirmiers, infirmières et les aides soignant-es en bénéficieront ? Qu’en est-il pour les autres personnels, les ASH qui effectuent l’entretien des chambres, vont-ils eux aussi recevoir cette reconnaissance financière de l’état ? Les sociétés de nettoyage prestataires seront-elles intégrées dans ce dispositif ?

En tant qu’élus départementaux, mes collègues et moi, nous trouvons injustes qu’une partie des personnes qui se sont occupées des plus fragiles de notre société soient exclus du dispositif. Il s’agit de nos aides à domicile, de nos professionnels du soin et de l’accompagnement à l’autonomie, nos éducateurs de notre maison de l’enfance, nos assistants familiaux. Rappelons que tous ces métiers ne bénéficient pas de salaire à hauteur du service rendu et je pense particulièrement aux aides à domicile. Ces professionnelles sont payées à l’intervention et qui peinent à atteindre un salaire au niveau du SMIC alors qu’elles exercent un métier pénible physiquement et psychologiquement mais au combien essentiel.

Le gouvernement a déclaré vouloir dialoguer avec les départements pour travailler à une prime pour ces personnels.

Monsieur le Préfet où en sont les négociations ? Pouvez-vous nous éclairer sur, d’une part, ce qui relève de l’Etat et, d’autre part, sur ce qui relève du Département ?

Je vous remercie