SESSION MAI 2020 | INTERVENTION DE GUY LARMANJAT RELATIVE A L’AGRICULTURE DANS LE PLAN DEPARTEMENTAL

Monsieur le Président,

Le mois d’avril correspond au pic de production de lait car il s’agit du mois où naturellement avec la mise à l’herbe les vaches sont les plus productives. Mais le mois d’avril fut cette année pour tous, un mois de confinement. Fermeture des restaurants, fermeture des cantines, impossibilités de pouvoir réunir nos proches autour d’un repas, autant de débouchés pour nos producteurs qui ont disparus d’un seul coup.

Il existe en France 46 fromages AOP et 9 fromages IGP or, 90 % d’entre eux ont une durée de conservation qui n’excède pas 8 semaines et pour certains, un mois. Sur les 2 000 tonnes d’excédents générés, plus de la moitié reste encore à écouler.

Cette filière du lait, nous la connaissons bien dans l’Ain, nous nous devons de la soutenir en achetant massivement ses produits : soit à destination de la banque alimentaire pour les plus démunis, soit à destination de nos collèges en les stockant par la congélation.

Pour financer ces produits fabriquer dans l’Ain, sachons mobiliser les crédits non dépensés de nos restaurants scolaires durant le confinement.

Enfin, pour encourager les Aindinois sans emploi à s’engager dans l’agriculture, nous souhaiterions prolonger jusqu’à la fin de l’année, au lieu de seulement 3 mois, le cumul des revenus saisonniers agricoles et du RSA. L’objectif étant d’encourager les bénéficiaires à effectuer des missions dans l’agriculture et de leur garantir sur la durée un revenu pour faire face à la crise.

Voici, Monsieur le Président, des propositions à destination du monde agricole que nous voudrions voir mis en place pour ce secteur de notre économie qui n’a été que peu évoqué dans votre plan départemental.