Les Présidentes et Présidents des Département gauche alertent Edouard Philippe sur les conséquences de la réforme de l’assurance chômage

26 Présidentes et Présidents des Département gauche alertent Édouard Philippe sur les conséquences de la réforme de l’assurance chômage. 

Nous tenons à  alerter le Gouvernement sur les conséquences de la réforme de l’assurance chômage dont l’entrée en vigueur a été programmée en deux temps, à savoir le 1er novembre 2019 puis le 1er avril 2020.

À aucun moment l’Assemblée des Départements de France n’a été concertée, n’a été écoutée, sur les conséquences de ces décisions, alors que les Départements seront directement impactés !

Nous souhaitons que, dans ce cadre, un travail de fond s’engage rapidement et que nous puissions, ensemble, évaluer objectivement et conjointement l’impact de la réforme de l’assurance chômage.

Il y a un an à peine, la France connaissait un de ses plus importants mouvements sociaux, né d’un sentiment d’injustice et d’exaspération d’une frange de la population s’estimant laissée pour compte.

La réforme de l’assurance chômage mise en place, au-delà de stigmatiser une population régulièrement utilisée comme bouc émissaire, renforcera la fracture sociale que nous avons pourtant tous à cœur de combler.

Il nous semble qu’il est, a minima, indispensable avant d’engager le second volet de la reforme prévu le 1er avril prochain, de mesurer objectivement dans les mois à venir, l’impact social des premières mesures mises en place et d’en tirer les enseignements qui s’imposent, tout en travaillant spécifiquement dès à présent avec l’Assemblée des Départements de France à ce sujet.

Retrouvez l’intégralité de notre courrier au Premier Ministre et les signataires en cliquant sur:
https://documentcloud.adobe.com/link/track?uri=urn%3Aaaid%3Ascds%3AUS%3A996fc2df-b968-4109-bc49-a468a860a186