SESSION OCTOBRE 2019 – INTERVENTION DE MIREILLE LOUIS RELATIVE A LA RÉORGANISATION DE L’ACTION SOCIALE

Nous nous sommes exprimés à plusieurs reprises pour demander des éléments sur la réorganisation des services de l’action sociale de notre Département.

Mon collègue avait exprimé son inquiétude lors de la dernière session relative au manque d’attractivité des postes et la fuite de nos agents vers d’autres territoires ou d’autres collectivités. Une inquiétude confirmée puisque nous allons voter, tout à l’heure, le recrutement de 12 assistants socio-éducatif dans nos centres départementaux de la solidarité. De nombreux arrêts maladies sont à comptabiliser et on peine à recruter des remplaçants.

Nous avons été alertés par des agents qui sont, dans certaines zones géographiques du département, en sous-effectifs ce qui entraîne une surcharge de travail.

Ils ont peur que la réorganisation ait pour conséquence une  perte de temps : temps en déplacement, temps pour réserver leur bureau dans les permanences ou dans les espaces collaboratifs, temps dans l’organisation quotidienne de la répartition des agents sur le terrain.

On nous signale des manques de matériels notamment des voitures de services.

Monsieur le Président sommes-nous prêts pour que la réorganisation de l’action sociale soit opérationnelle dans un mois ?