SESSION JUILLET 2019 – INTERVENTION DE MIREILLE LOUIS RELATIVE A LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE

QUESTION AU PREFET ET AU PRESIDENT DE MIREILLE LOUIS
RELATIVE A LA DEMOGRAPHIE MEDICALE

Le schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services au public (SDAAP) est sans appel : notre département de l’Ain manque de médecins généralistes, de médecins spécialistes mais également de professionnels paramédicaux. Certains secteurs du département ont des difficultés d’accès au service d’accueil des urgences. Nous nous trouvons sur tous ces points très en dessous de la moyenne nationale et régionale.

Aujourd’hui les territoires tentent de s’organiser pour pallier les difficultés de démographie médicale. Diagnostic de territoire, mise en réseaux des acteurs, créations de maison de santé, publicité auprès des futurs médecins, stage, salariat. Les initiatives sont nombreuses mais la mise en concurrence des territoires est rude et les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous.

L’accès à la santé passe également aussi par la Protection Maternelle et Infantiles. Des parlementaires ont produit un rapport en mars de cette année relatif à la Protection Maternelle et Infantile (PMI). La PMI est un service public en crise majeure dans notre pays alors que dans le même temps les consultations sont saturées. Les français plébiscitent l’utilité et l’efficacité de la PMI.

Dans l’Ain, entre 2013 et 2017 les dépenses consacrées à la PMI sont passées de 2 262 000€ à 1 737 000€ soit une baisse de près de 23% nous révèle ce rapport.

Dans notre collectivité de nombreux postes sont à pouvoir en PMI particulièrement sur les territoires en tension comme dans le Pays de Gex ou sur la Côtière.

Nous espérons que la réorganisation de l’action sociale n’engendrera pas encore une dégradation de la situation en augmentant les temps de déplacements de nos personnels rendant leurs missions beaucoup moins attractives et pousserait nos médecins à partir.
Si rien n’est fait sur le plan national et départemental, demain, la PMI de l’Ain ne sera plus opérationnelle !

Monsieur le Préfet, Monsieur le Président, le secteur sanitaire dans l’Ain est en crise, comment allez-vous répondre à cet enjeu ?