TRIBUNE – LE MAGAZINE DU DÉPARTEMENT DE L’AIN |DEC 2018 – FEV 2019

Pour un renforcement du lien avec nos communes

 

Un récent sondage nous apprend qu’un maire sur deux souhaite rendre son écharpe à l’horizon de 2020. Si les causes en sont multiples, elles ont beaucoup à voir avec une forme de lassitude due aux exigences croissantes de la fonction. Les communes constituent pourtant le premier lieu d’exercice des droits des citoyens et le maire apparaît comme l’élu auquel les citoyens accordent le plus leur confiance car son action se mesure concrètement au quotidien.

Lors des récentes sessions de l’Assemblée départementale, j’ai évoqué la nécessité pour notre collectivité de travailler en lien avec le niveau local, communes et intercommunalités, pour définir territoire par territoire les enjeux à relever et les engagements de chacun sous la forme de contrat d’accompagnement.

Le Département doit préserver son rôle de pilier de l’aménagement local tout en partageant sa vision avec les territoires et particulièrement les communes et les intercommunalités. Il doit aussi répondre au sentiment d’abandon des habitants de nos communes, souvent rurales, et au désarroi des élus.

 Le Département doit se porter garant de la réduction des inégalités d’accès aux services essentiels à la vie. L’attractivité des territoires dépend aussi des services et du cadre de vie que l’on est en capacité d’offrir aux citoyens et aux acteurs économiques.

Veillons à ne pas reproduire le mauvais exemple d’un Etat impécunieux qui se décharge sur les collectivités. L’idée du soutien n’est pas de les obliger davantage mais bien de les associer à la définition de projets cofinancés.

Le Département doit aussi accompagner et aider les communes dans la transition écologique : penser la route et les déplacements autrement, préserver l’environnement et la biodiversité, consommer en proximité. C’est bien vers cet avenir là que le Conseil départemental doit se tourner s’il veut continuer à faire sens dans l’esprit des habitants et dans leur quotidien.