SESSION DECEMBRE 2018 | INTERVENTION DE GUY LARMANJAT RELATIVE AUX CLIC DU DEPARTEMENT

INTERVENTION DE GUY LARMANJAT

RELATIVE AUX CLIC DU DEPARTEMENT

Monsieur le Président,
Mes chers collègues,
Mesdames et Messieurs,

Vous nous présenter le nouveau dispositif départemental relatif aux Centres Locaux d’Information et de Coordination gérontologique du Département.

Vous annoncez que l’enveloppe 2019 sera la même que pour 2018, j’aurai aimé que la répartition entre les différents CLIC soit également jointe, vous le comprenez c’est essentiel pour les différents porteurs qui doivent pouvoir anticiper leurs finances.

Vous nous annoncez également un changement de taille, la volonté ou non des EPCI de mettre en place des services de proximité pour les personnes concernées : « la prestation élargie ».

Des territoires vont donc se retrouver avec une simple prestation de base et d’autres territoires, les plus volontaires voir les plus riches, avec une prestation élargie.
Vous risquez ainsi d’accentuez, sous couvert de contraintes budgétaires, les inégalités territoriales et d’accès aux services de proximité.

En appelant les Communautés de communes à venir en renfort de cette politique, vous déchargez notre collectivité d’une partie de cette compétence départementale obligatoire en répercutant ce coût sur l’outil communautaire.

Ce sujet est donc une drôle de manière d’entamer le dialogue avec les Communautés de communes que vous souhaitez réunir à l’avenir autour de votre projet de contractualisation avec les territoires.

D’autre part, je redis ici l’importance de bien établir les critères définissant les financements aux porteurs de CLIC. En effet, pour faire fonctionner un CLIC, un budget de base (frais fixes) est indispensable auquel il est ensuite nécessaire d’adjoindre une part variable par personnes âgées du territoire.

L’activité des CLIC est également très différente. Certains comme le CLIC du Pays Bellegardien, souvent cité en exemple dans et par notre département dont l’initiative de la carte MEMO a d’ailleurs depuis plusieurs années essaimée sur tout le périmètre départemental.

Le CLIC porté par la CCPB a été également à l’initiative des relais CLIC, il aide au montage de projets, propose de l’ingénierie en lien avec la Mutualité Sociale Agricole dans le cadre d’une charte triennal territoriale des Ainés. Un minibus adapté a ainsi été mutualisé entre tous les EHPAD, la MARPA, les CCAS et les clubs du 3ème âge. Un bistro ambulant présent dans toutes les communes est également actif. Une mallette d’activités mutualisée avec les EHPAD et les acteurs à domicile sera bientôt mise en place.
Des réunions mensuelles de coordination et d’intégration médicosociales des usagers ont lieu avec les professionnels, une cellule de prévention est intégrée. Une commission des Ainés du Pays Bellegardien est créée et sera animée régulièrement.

Le CLIC anime également des fiches actions gérontologiques dans le
cadre du Contrat local de Santé avec l’ARS.

Vous le voyez Monsieur le Président le CLIC du Pays Bellegardien est un véritable animateur du développement local et ses domaines d’intervention sont nombreux et très diversifiés contrairement à d’autres CLIC aussi j’attire donc votre attention afin que la part respective consacrée jusqu’alors aux différents CLIC, ne subisse pas de baisse et
j’insiste sur le fait que nous devrions compenser financièrement la prestation de base auprès des porteurs qui souhaiteraient l’exercer.

Je vous remercie.