Session octobre 2018 – Guy Larmanjat – Question au Président sur la suspension des travaux de l’EHPAD de la Croix Rouge

INTERVENTION DE GUY LARMANJAT

RELATIVE A LA SUSPENSION DES TRAVAUX DE L’EHPAD DE LA CROIX-ROUGE

Depuis la mise en lumière des difficultés financières que connait l’entreprise de BTP, Floriot Construction, je tiens à vous faire part de ma très grande inquiétude concernant l’arrêt de certains chantiers.

Certes les tensions de trésorerie font partie de la vie des entreprises et ne sont de leur simple fait mais quand cela impactent les chantiers en cours et menacent les délais, il y a urgence à s’en saisir.

A Bellegarde-sur-Valserine, l’entreprise est en charge de la construction du futur EHPAD de la Croix-Rouge, qui doit accueillir ses premiers résidents en janvier 2020, et le chantier se retrouve aujourd’hui à l’arrêt faute d’approvisionnement par les fournisseurs qui craignent de ne pas être payés.

Or nous ne pouvons pas nous permettre de perdre encore du temps, nos aînés, leurs familles attendent avec impatience les nouveaux locaux et le personnel un outil de travail actualisé et respectueux dans la prise en charges des personnes âgées. La crise des EHPAD est encore béante, le dossier doit donc avancer vite et privilégier l’intérêt des résidents et des soignants.

Monsieur le Président, quelles marges de manœuvre avons-nous ? Pouvons-nous intercéder auprès du maître d’ouvrage, la Semcoda pour qu’elle mette en place une procédure de délégation de paiement lui permettant de payer directement les fournisseurs afin que l’entreprise reprenne les travaux si elle le peut ou sinon trouver une solution à court terme ?

Tout retard pris dans le choix d’une décision pérenne placera notre canton en grande difficulté.

Je suis d’autant plus inquiet, puisque cette même société, Floriot Construction est en charge du gros œuvre sur le chantier du nouveau collège Louis Dumont, collège attendu depuis des années également et dont vous avez déjà repoussé de deux ans la date d’ouverture. Là aussi, il nous faudra être insistant et pro actif pour ne pas repousser encore une fois l’échéance de l’ouverture prévue en septembre 2020 et indispensable compte tenu des sureffectifs actuels dans le 2ème collège Saint-Exupéry.