Session Juillet 2018 – INTERVENTION DE GUY LARMANJAT RELATIVE A LA POLITIQUE SPORTIVE DU DEPARTEMENT

INTERVENTION DE GUY LARMANJAT

RELATIVE A LA POLITIQUE SPORTIVE DU DEPARTEMENT

Le groupe « Utiles pour vous, pour l’Ain » apprécie de voir un rapport qui présente de manière globale l’ensemble de la politique sportive proposée par le département. Ce temps permet de se rendre compte de la diversité des dispositifs existant.

Ma collègue Mireille Louis vous faisait remarquer la densité de ce rapport et la complexité des conséquences, des évolutions ou des créations de dispositifs.

Vous modifiez par exemple les critères d’attribution des bourses individuelles avec 3 déclinaisons distinctes. Il serait bien de nous présenter des projections pour nous éclairer.

Pour la bonne information de notre assemblée, je tiens à vous faire part que les élus de notre groupe ont adressé à Madame la Ministre des sports Laura Flessel un courrier pour dénoncer la diminution des dotations de l’Etat affectées au Centre National pour le Développement du Sport (CNDS) et par extension la diminution des aides au Comité départemental olympique et sportif de l’Ain (CDOS). Cette répercussion en cascade affectera forcément les clubs et les comités sportifs.

Réformes nationales, réformes départementales, tous ces changements ne peuvent être qu’anxiogènes pour les 16 000 bénévoles qui s’investissent, qui donnent de leur temps au plus de 165 000 licenciés que compte notre département, ils nous en font part lors de leurs Assemblées générales.

Nous avons vu l’incidence négative de certaines modifications du régime des aides culturelles comme une baisse notable des subventions d’investissement concernant l’acquisition d’instruments de musiques et ce n’est qu’un exemple. Certains dispositifs sont financièrement précis et concret comme l’aide à l’emploi pour les comités départementaux mais plus généralement : pouvez-vous nous préciser si l’enveloppe globale « sport » sera conservée ? Quels pourraient être les gagnants, les perdants ?

Un point de vigilance concernant l’axe IV, les aides aux manifestations sportives ; si certes leur budget et leur bilan sont extraits des comptes de résultats des clubs, elles participent pleinement à l’équilibre budgétaire global des clubs qui les organisent.

Notre Assemblée accordera désormais une subvention maximum à certaines manifestations sportives qui sont largement excédentaires financièrement en raison d’un public nombreux qui rapporte à la fois des recettes d’entées et de restauration, buvette mais également grâce aux de nombreux sponsors quelles mobilisent.

Quelle sera alors l’attitude de notre Assemblée au niveau des aides cas puisque les dossiers seront revus après bilan de la manifestation et que la subvention pourra être minimisée ? Si cela est totalement normal en cas de non réalisation de la manifestation ou de mobilisation beaucoup plus faible qu’annoncée, elle pose question si le critère financier est retenu.

Quels choix, Monsieur le Président, vous privilégiez pour la politique sportive de l’Ain ?