SESSION AVRIL – QUESTION AU PRESIDENT DE GUY LARMANJAT RELATIVE AU COLLEGE DE BELLEGARDE

QUESTION AU PRESIDENT DE

GUY LARMANJAT

RELATIVE AU COLLEGE DE BELLEGARDE

En juin 2015, nous avons voté le rapport présentant le projet de reconstruction du nouveau collège « Louis Dumont » à Bellegarde-sur-Valserine. Dans ce rapport voté, un projet de convention à conclure entre la ville de Bellegarde et le Département était également joint. Le 18 juin 2015, le Jury de concours retenait ce projet et désignait l’architecte.

Or à l’heure où je m’exprime, le Document de Consultation des Entreprises (DCE) indispensable pour lancer les marchés d’appel d’offre n’est pas encore finalisé, ce qui m’inquiète fortement car le calendrier est plus que contraint si le Département veut tenir son engagement d’une ouverture à la rentrée de septembre 2020.

A priori, une différence conséquente de volume des déblais serait constatée par rapport aux premières évaluations, je m’en étonne puisque la maîtrise d’œuvre de ce collège a été confiée à Novade, ainsi chargé du bon déroulement des études puis des travaux.

Je rappelle que ces déblais doivent faire l’objet d’un traitement de dépollution compte tenu de l’ancien usage du site. Dépollution prévue d’ailleurs à l’intérieur du rapport et de la convention de 2015 et sur laquelle la ville s’était engagée y compris financièrement en mettant à disposition du Département ce terrain.

Terrain pour lequel j’avais toujours émis des réserves, c’est le rôle d’un élu local que de faire part de son sentiment lorsqu’il connaît bien les difficultés encourues.

Si je partage le désir de maintenir un collège de centre-ville et comprends le souhait de la municipalité de Bellegarde d’en profiter pour réaliser en même temps la liaison entre la ville basse et la ville haute. J’ai toujours dit que le terrain posait un certain nombre de difficultés  compte tenu de sa topographie, de l’exiguïté de ses accès sur une rue très passante et des risques de pollutions industrielles.

Alors que cette session est dédiée au nouveau plan collège 2018-2024, je suis donc très inquiet sur la réalisation du futur collège Louis Dumont.

Je me suis déjà exprimé sur les attentes légitimes de la communauté enseignante et administrative, des parents d’élèves et des collégiens, je vous prie de croire que la population du Pays Bellegardien dans son ensemble est lasse de voir les embuches s’accumuler pour la reconstruction de ce collège qui est essentiel et indispensable, nul ne peut en douter.

Notre Vice-présidente, Madame Martine Tabouret,  a d’ailleurs fait plusieurs visites appréciées de tous pour apporter quelques solutions ponctuelles et transitoires, tout particulièrement en termes de sécurité. Le collège Saint Exupéry, 2ème collège du territoire, reconstruit avec une capacité de 664 élèves en accueille cette année 815 et les prévisions sont encore en hausse.

Monsieur le Président, pouvez-vous m’informer de l’état de l’avancement de ce dossier et de celui de la négociation avec la ville de Bellegarde notamment sur le surcoût de la dépollution du terrain ? Dépollution primordiale puisque le site va accueillir des personnels et des enfants.

Monsieur le Président, alors même que la construction du collège Louis Dumont a déjà été reportée de deux années,  le Département pourra-t’il livrer ce collège pour la rentrée de septembre 2020 comme vous vous y étiez engagé ?