Session octobre 2017 – Guy Larmanjat – Hommage public à Jean Marinet

 

C’est empreint d’une indescriptible douleur et d’une immense émotion que je tiens à rendre un hommage public devant notre Assemblée à Monsieur Jean Marinet qui vient de nous quitter à l’âge de 93 ans.

Engagé dès l’âge de 19 ans dans la résistance avec les Forces Unies de la Jeunesse aux côtés de Monsieur Paul Morin, ancien Vice-président de notre Assemblée, qui lui confiait la direction d’une trentaine au Lycée Lalande, seul Lycée public français à être décoré de la Médaille de la Résistance en 1947 ;  année où Jean Marinet se voyait aussi décerner la même médaille par le Recteur de l’Académie de Lyon.

Ce résistant de la première heure qui a eu une vie professionnelle (enseignant d’éducation physique), associative (Président de plusieurs associations), militante et d’élu (30 ans de mandat de Maire-adjoint de la ville de Bellegarde-sur-Valserine) a été également un inlassable passeur de mémoire.

Avec son compère, son complice et ami de toujours Robert Molinati, ils ont initié aux côtés de quelques autres l’association qui créa le Musée de la Résistance de Nantua. Ils ont réalisé, durant des dizaines d’années, plus de 150 interventions devant les scolaires (écoliers, collégiens, lycéens…) et tenu de très nombreuses permanences au Musée.

Le 9 septembre dernier, malgré leur santé plus que précaire, ils se sont partagés les représentations. Jean Marinet, compte tenu de son passé au Lycée Lalande était présent le matin pour la passation du drapeau des villes médaillées de la Résistance à la Ville de Nantua et Robert Molinati, l’après-midi, pour l’inauguration des travaux du Musée.

Homme de conviction, Jean Marinet donna le meilleur de lui-même tout au long de sa vie et se mit au service des autres et de son territoire. Sa modestie et son implication en ont fait un exemple, puissions-nous nous inspirer de son action ici- même dans cette Assemblée.