SESSION FEVRIER 2017 – Guy Larmanjat – Question sur la réhabilitation de la ligne du « Pied du Jura »

IMG_0321.JPG

INTERVENTION DE GUY LARMANJAT RELATIVE

A LA RÉHABILITATION DE LA LIGNE DU « PIED DU JURA »

 

La commission européenne via la DG MOVE et la DG REGIO a lancé un appel à projets pour la réalisation d’une étude sur l’analyse socio-économique et du potentiel des réseaux de transports ferroviaires, avec production de recommandations détaillées pour le développement d’infrastructures sur des liens manquants ou à fort potentiel dont la date limite de réponse était le 25 janvier 2017.

La Mission Opérationnelle Transfrontalière (MOT) à laquelle le Département adhère a déposé un dossier de candidature à un second appel à projets. L’intérêt de cet appel à projets est de financer via le fonds Connecting Europe Facility (programme de financement européen pour l’interopérabilité des infrastructures et services numériques) des études ou de la réalisation de travaux sur les chainons manquants dans les réseaux de transports transfrontaliers. La date limite est fixée au 7 février et la sélection se déroulera en juillet 2017.

M. le Président, savez-vous si la Région Auvergne Rhône-Alpes (AURA), qui possède désormais toute la compétence « transport » a candidaté au 1er appel à projets, et si oui si elle l’a fait concernant la ligne ferroviaire dite du « Pied du Jura » ?

Sinon, dans le cas où la candidature de la MOT serait retenue pour le second appel à projet, qui revêt un intérêt tout particulier pour nos territoires frontaliers et leur développement, pensez-vous inciter la Région AURA à se rapprocher de la MOT afin que la liaison ferroviaire entre Bellegarde et le Pays de Gex soit prioritaire dans cette étude ?

Le Partenariat Public Privé sur 7 km de voirie à Bellegarde-sur-Valserine, nous incite à penser à un problème de circulation conjoncturel dû aux travaux de rénovation de la voirie. Or, les difficultés sont tout autant structurelles. Le trafic transfrontalier ne cesse d’augmenter, les dessertes poids lourds également. Il suffit si besoin pour s’en convaincre de regarder les chiffres des enquêtes aux frontières successives, tout comme l’augmentation chaque année du nombre de travailleurs frontaliers. Les Bellegardiens, et les commerçants n’en peuvent plus de l’asphyxie journalière de leur ville.

Face à ces problèmes, il est donc indispensable d’étudier les différentes possibilités de transports : la réhabilitation de la ligne du « Pied du Jura » permettrait une liaison entre Bellegarde, Divonne, Nyon et Lausanne et déchargerait ainsi d’autant les routes en apportant de plus un réel service aux habitants du Pays de Gex.

Les financements pour ce dossier sont loin d’être réunis et cet appel à projets peut donc nous apporter une solution et nous permettre de répondre efficacement au problème de déplacements en comblant les liaisons manquantes et en améliorant les sections transfrontalières. De plus, nous assurerions ainsi sur le long terme des systèmes de transport durables et efficaces en vue de préparer nos territoires aux futurs flux de déplacement.