Un budget de renoncement

christophe-greffet-dans-ses-nouvelles-fonctions-de-leader-de-la-minorite-au-conseil-departemental-photo-jean-pierre-balfin-1479278308


Tribune du groupe

Un budget de renoncement

Le budget 2016 augure mal de l’avenir et ne croit pas en ceux qui l’incarnent, les plus jeunes. La suppression des aides aux accueils de loisirs met un million d’euros à la charge des structures d’accueil et des familles.

Le budget de l’enseignement supérieur est amputé de 5% malgré le nombre croissant d’étudiants dans l’Ain et l’implication des acteurs économiques pour conforter les filières d’excellence.

D’autres politiques sont mises à mal : 180000 euros manqueront au tissu associatif et sportif, 690000 euros à la culture. Les choix de la majorité participent à l’affaiblissement de notre collectivité dans des domaines essentiels pour son avenir.

Les habitants de l’Ain ne manqueront pas de faire le parallèle entre les coupes budgétaires qui leur sont imposées et les 4 millions d’euros d’indemnités à régler chaque année pour la sortie ruineuse des emprunts toxiques souscrits dans les années 2000.

L’investissement dans les domaines clés n’est pas plus au rendez-vous. Les promesses martelées au fil des mois nous annonçaient un niveau d’engagement sans précédent de la collectivité. Les 112 millions d’euros programmés  représentent en réalité une diminution de 8 millions d’euros par rapport aux prévisions des quatre dernières années. La progression du recours à l’emprunt met également fin à trois années de réduction de la dette départementale. Un bien mauvais signe qui compromet les lendemains.

 

 Christophe GREFFET

 Président du groupe « Utiles pour vous, pour l’Ain »
Conseiller départemental du canton de Vonnas