SESSION JUIN 2016 – Guy Larmanjat – Question au Préfet sur les classes bilangues

bandeau_internat

INTERVENTION DE GUY LARMANJAT

RELATIVE AUX CLASSES BILANGUES

 

 

Je vous soumets ma question M. le Préfet mais je vous laisserai le soin de me transmettre la réponse que le Directeur Académique des Services de l’Education National voudra bien y apporter. Je ne l’ai pas vu parmi nous.

Elle concerne les classes dites Europe et qui permettent aux collégiens de bénéficier dès la 6ème de l’enseignement de 2 langues étrangères.

Au moment où tous les élèves commencent l’apprentissage d’une première langue étrangère dès le cours préparatoire, seulement 11 classes sur 46 sont conservées dans notre département soit 24% alors que 70% le sont au niveau national et 100% sont maintenues à Paris !

Les deux classes des collèges de Bellegarde-sur-Valserine sont supprimées : Cherchez l’erreur !

  1. le Préfet, la nouvelle politique de la Ville reposant sur l’étude du pourcentage de pauvreté dans un carré de 200m par 200m pénalise grandement les communes ayant comme la ville de Bellegarde-sur-Valserine favorisé la mixité sociale pourtant indispensable au « bien vivre ensemble ».

La sortie de la politique de la Ville a déjà eu pour effet de faire disparaitre la Zone d’Education Prioritaire ainsi que le Réseau de Réussite Scolaire et bien que

  1. le Directeur Académique est accepté de maintenir quelques moyens, nos deux collèges sont déjà frappés tout comme les écoles par la double peine.

Avec la suppression de nos deux classes Bilangues, c’est la 3ème peine

M.le Préfet.

  • Alors que nous sommes dans un territoire qui connait des évolutions démographiques plus importantes que Paris !
  • Alors que nous sommes situés au carrefour de l’Italie, la Suisse et l’Allemagne et que les futurs salariés que nous formons se déplaceront de plus en plus pour leur travail, voir travaillerons dans ces pays voisins ou dans une autre partie du monde.
  • Alors que nous sommes sous l’influence de la Genève Internationale et que des dizaines de milliers d’emplois sont concentrés à nos portes dans les différents organismes internationaux tel que le CERN, l’ONU, l’OMPI, l’OMS… et la centaine d’Organisation Non-Gouvernementale tout comme les énormes besoins de personnels en matière touristique.

Pouvons-nous accepter M. le Préfet de ne plus donner toutes les chances à nos collégiens pour être le mieux préparer au monde du travail.